Graines de courge : un trésor de bienfaits !

Avez-vous déjà goûté aux graines de courge ? Vous savez, cette sorte de pépin plat que l’on retire du cœur d’une belle cucurbitacée. Au lieu de les jeter, il faut les manger, car non seulement les graines de courge sont comestibles, mais en plus elles sont excellentes ! Quel meilleur moment qu’Halloween pour découvrir que, derrière le sourire bizarre de la citrouille, se cache une délicieuse surprise ?

Graine de courge, graine de vie.

Véritable cocktail de nutriments, la graine de courge est un aliment à part entière : à grignoter comme en-cas ou bien à incorporer aux plats auxquels elle apportera une agréable petite touche croquante, une poignée de graines de courge fournit une bonne dose de protéines végétales et d’oligoéléments tels que magnésium, zinc, phosphore, potassium, calcium. La nature étant bien faite, le bêta-carotène qu’elle contient (provitamine A) s’associe aux oligo-éléments pour une meilleure assimilation nécessaire au renouvellement cellulaire. La graine de courge a donc une action anti-oxydante intéressante pour aider l’organisme à se préserver des infections. C’est pourquoi elle est réputée pour ses vertus anti-fatigue (également liées à la présence de vitamine B), ainsi que pour lutter contre les parasites et germes touchant les intestins et causant des désordres dans la zone urinaire. Bref, cette petite graine de courge renferme sous sa coque un concentré de bienfaits dont on aurait vraiment tort de se priver !

Préparer soi-même ses graines de courge.

Les pépins récupérés lorsqu’on cuisine par exemple un velouté de potiron ou un gratin de butternut sont reliés à la chair par des filaments parfois tenaces et gluants. En les laissant d’abord sécher à l’air libre, il est plus facile ensuite de les nettoyer en les frottant entre les mains puis en les passant sous l’eau. Ensuite, c’est un peu comme pour les châtaignes, il faut s’armer de patience pour le décorticage. La pellicule claire est à retirer pour savourer vraiment la finesse croquante de la graine de courge. Il faut ensuite les faire cuire à four chaud sur une plaque pendant une quinzaine de minutes ou bien les saisir à la poêle sèche. Attention, les graines de courge gonflent et sautent. Sans les comparer au pop corn, elles ont quand même la bougeotte si on omet de recouvrir la poêle. Dans l’idéal, il est préférable de placer un couvercle à tamis très fin, de type anti-projections qu’on utilise lors de fritures. Ainsi la vapeur ne reste pas sous le couvercle fermé et les graines prennent ce petit goût torréfié qui les valorise énormément. Il faut ensuite les placer dans un bocal en verre et de préférence au frais pour éviter qu’elles ne rancissent.

Ou bien les acheter en commerce bio.

Pour aller plus vite, il est tout à fait possible de réaliser la même opération avec un gros paquet de graines de courge acheté sous forme naturelle dans le commerce bio. Ces graines du commerce sont issues d’une courge assez fade et donc peu intéressante à consommer, mais qui présente l’avantage d’avoir des graines non recouvertes de cette pellicule fastidieuse à retirer. Pour cette raison, cette cucurbitacée spécifique originaire de Styrie (région d’Autriche) est aussi appelée courge à huile, car les huileries l’utilisent exclusivement pour fabriquer l’huile de pépins de courge (appellation impropre puisqu’il s’agit en réalité des graines). La tenter en potager domestique est un peu dommage car sa chair insipide n’apporte aucune satisfaction gustative, contrairement à d’autres cucurbitacées si délicieuses. Cependant un gros paquet de graines naturelles ne coûte pas très cher et permet de laisser libre court à son imagination culinaire, en testant des associations avec du sel ou des épices tels que cumin ou coriandre par exemple. Ces graines du commerce seront forcément moins « vivantes » que des graines récoltées soi-même, même si leurs bienfaits sont identiques, mais elles se conserveront plus longtemps et plus facilement.

Comment manger les graines de courge ?

Quelle que soit la provenance des graines de courge, il faut savoir que leur richesse en acide oléique, ce fameux Omega9 utile pour le bon cholestérol, est également source de calories. A consommer sans modération, mais avec pondération donc : une poignée par jour est un bon repère. Cette poignée se grignote par pur plaisir, un peu comme un apéritif. Par ailleurs, elle s’incorpore très facilement aux plats cuisinés tels que tartes, gâteaux et pains dont la texture moelleuse s’accommode à merveille d’une petite touche croquante. Les graines de courge apportent aussi du peps à une salade verte colorée par quelques crudités râpées et des lamelles de radis rose.
Alors, tous à vos recettes pour Halloween, c’est le moment ou jamais de surprendre vos papilles !